Auteurs

Demir Jiyan (Pharmacie, Hôpital St-Louis, AP-HP, Paris) | Chetouane Kahina (Pharmacie, Hôpital St-Louis, AP-HP, Paris) | Korostelev Marie (Pharmacie, Hôpital St-Louis, AP-HP, Paris) | Thieblemont Catherine (Onco-hématologie, Hôpital St-Louis, AP-HP, Paris) | Rabian Florence (Hématologie adolescents et jeunes adultes, Hôpital St-Louis, AP-HP, Paris) | Madelaine Isabelle (Pharmacie, Hôpital St-Louis, AP-HP, Paris) | Davoine Claire* (Pharmacie, Hôpital St-Louis, AP-HP, Paris)

Présenté par: Davoine Claire




Kymriah® et Yescarta® sont deux médicaments de thérapie innovante de type CAR-T cell (cellules-T avec récepteur chimérique) ayant obtenu l’AMM dans la Leucémie Aigüe Lymphoïde (LAL) et le Lymphome Non Hodgkinien (LNH) pour Kymriah® et le LNH pour Yescarta®. Les patients traités peuvent présenter différents effets indésirables post-injection du CAR-T cell, dont le syndrome de relargage cytokinique (SRC), impliquant des cytokines inflammatoires comme l’IL6. Le tocilizumab et le siltuximab, deux anti-IL6, peuvent être administrés en cas de SRC. L’objectif de l’étude est de décrire leur utilisation en pratique clinique.

Etude rétrospective monocentrique réalisée de juin 2016 à juin 2019 portant sur l’ensemble des patients ayant reçu des anti-IL6 après injection du CAR-T cell. Sont relevées : modalités de prescription (posologie, délai d’administration, association aux corticoïdes) et circonstances d’utilisation (grade, délai d’apparition et durée du SRC, service clinique de prise en charge, données biologiques du patient). Les données sont recueillies depuis le dossier médical informatisé Middlecare®, les prescriptions des anti-IL6 et le logiciel Copilote®.

Chez les 48 patients atteints de LNH ayant reçu des CAR-T, 28 (58%) ont présenté un SRC et parmi eux, 13 (46%) ont reçu un anti-IL6. La moyenne d’âge des patients ayant reçu un anti-IL6 est de 54,8 ans. Le délai entre l’administration du CAR-T et l’anti-IL6 est de 6 jours, et les patients ont reçu en moyenne 2 doses de tocilizumab. On note une association aux corticoïdes chez 9 patients (69%) et le séjour moyen en réanimation est de 6,3 jours. Parmi les patients ayant développé un SRC, 39% des patients présentaient un grade 2/3. Aucun patient n’a reçu de siltuximab. Concernant les 22 patients atteints de LAL et ayant reçu des CAR-T, 14 (64%) ont présenté un SRC dont 9 (64%) ont reçu des anti-IL6. La moyenne d’âge des patients ayant reçu un anti-IL6 est de 27 ans. Le délai entre les CAR-T et l’anti-IL6 est de 4,5 jours. Le nombre de doses moyen de tocilizumab reçu est de 2. Tous les patients ayant reçu des anti-IL6 ont également reçu des corticoïdes. Le séjour moyen en réanimation est de 4,9 jours. Sur tous les patients atteints de LAL et ayant développé un SRC, 57% présentaient un grade 2/3 et 6 patients (43%) ont reçu du siltuximab. Aucun patient n’a présenté de SRC de grade 4, quelle que soit l’indication.

Malgré des taux comparables de survenue de CRS, il semble que le grade soit plus élevé et le traitement par anti-IL6 plus fréquent dans les LAL, avec un recours plus rapide au siltuximab. Les facteurs de risque d’un SRC sévère restent encore à définir. Le pharmacien en lien avec les hématologues et les réanimateurs est largement impliqué dans la prise en charge de cet effet indésirable.



E-Poster