Auteurs

Decrozals Françoise* (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon) | Coussirou Julie (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon) | Simonin Claire (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon) | Kimbidima Reine (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon) | Pluja Nadine (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon) | Chanet Brigitte (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon) | Blanclegier Françoise (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon) | Mourgues Flore (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon) | Languin Stephanie (Pharmacie, institut Sainte Catherine Avignon)

Présenté par: Decrozals Françoise




Des consultations pharmaceutiques pour les patients instaurant une immunothérapie ont été mises en place fin 2017 suite à notre expérience avec les thérapies orales et à la demande des oncologues. Les objectifs sont d'informer le patient sur les effets indésirables et la rapidité avec lesquels il faut les prendre en charge, de vérifier l'absence ou la justification de prescription associée de corticoïdes et d'interroger le patient sur son traitement médicamenteux et la prise d' antiinfectieux et corticoides dans le mois précédent l'instauration d'immunothérapie. Une évaluation de ces primoconsultations ,du suivi à j8 et les appels entrants pour les patients de 2018 a été réalisé afin d'évaluer la pertinence des données recueillies lors nos consultations afin de pouvoir pérenniser cette activité de pharmacie clinique ou d'en modifier les objectifs.

Nos consultations pharmaceutiques ainsi que leur suivi sont tracés dans notre dossier patient informatisé via des cibles et tracés dans l'agenda patients. Nous avons analysé l'information contenue dans les cibles réalisées sur l'année 2018 ainsi que les interventions pharmaceutiques générés lors des suivis ( appels entrants et sortants ) suite à cette consultation. Nous avons recueilli à partir des patients de l'agenda combien de fois les cibles étaient tracées et si leur contenu des objectifs y était tracé . Le nombre d'appels patients a été analysé ainsi que les interventions générées suite à ce suivi.

En 2018, 29 patients ont bénéficié d'une consultation pharmaceutique lors de l'instauration d'une immunothérapie . Les différents immunothérapies étaient representés 38% pembrolizumab, 41% nivolumab 17 %durvaluamb et 4% d' avelumab.Dans 89% des cas, les cibles faites par les pharmaciens notifiés les objectifs de la primoconsultation; 24% des patients sont sous corticothérapie à la posologie recommandée lors de l'instauration de l'immunothérapie .Seulement 8.3% ont eu un traitement antinfectieux et ou une corticothérapie au delà des posologies recommandées.27.6% des suivis entre le j4 et le j8 de la première injection ont été tracés .6 patients ont appelé suite à la consultation pharmacie soit 20 .6% . 5 patients pour alerter sur des effets indésirables qui ont abouti dans 100% des cas à une consultation médicale ou examen en urgence dans les 24h et pour 1 patient pour instauration d' antiinfectieux suite extraction dentaire.

Cette première évaluation sur nos 29 patients de 2018 met en avant que nos cibles répondent à nos objectifs mais qu'il faut structurer nos données à l’intérieur de notre dossier médical informatisé. Nos suivis à j4 et J8 sont peu réalisés faute de temps ou et de compétence pharmaceutique. L'importance de la consultation pharmaceutique sur la détection précoce des effets indésirables a montré sa pertinence et la réactivité sur la prise en charge de nos patients.



E-Poster