Auteurs

Pourroy Bertrand* (Oncopharma, CHU Timone, Marseille, France; Groue Franco-Africain d'Oncologie Pédiatrique, Villejuif, France) | Curti Christophe (Service central de la qualité et de l'information pharmaceutiques (SCQIP), Pharmacie AP-HM, Marseille, France; Aix-Marseille Université, CNRS, Institut de Chimie Radicalaire ICR, UMR 7273, Equipe de Pharmaco-Chimie Radicalaire, Marseille, France) | Lamy Edouard (SCQIP, Pharmacie AP-HM, Marseille, France; Aix-Marseille Univ, UMR 7287 CNRS, Institut des Sciences du Mouvement ISM, Faculté des Sciences du Sport, Marseille, France) | N'gbesso Jauhel (Pharmacie, CHU Treichville, Abidjan, Côte d'Ivoire) | Krasse Innocent (Pharmacie, CHU Treichville, Abidjan, Côte d'Ivoire) | Vanelle Patrice (Service central de la qualité et de l'information pharmaceutiques (SCQIP), Pharmacie AP-HM, Marseille, France; Aix-Marseille Université, CNRS, Institut de Chimie Radicalaire ICR, UMR 7273, Equipe de Pharmaco-Chimie Radicalaire, Marseille, France)

Présenté par: Pourroy Bertrand




Introduction

La morphine est l’un des antalgiques majeurs figurant sur la liste des médicaments essentiels de l’Organisation Mondiale de la Santé qui préconise l’emploi de solution buvable en pédiatrie. Cependant, l’accès à la morphine reste difficile dans certains pays, notamment en raison du cout des solutions buvables ou d’absence de certains excipients pharmaceutiques comme le sirop simple. Nous rapportons ici le développement d’une formulation de sirop de morphine réalisé à partir de matières premières locales afin d’en réduire le coût et son étude de stabilité.

Matériels et méthodes

La formulation a été développée de façon à répondre aux contraintes locales. La stabilité a été évaluée dans différentes conditions de conservation par Chromatographie Liquide Haute Performance. Le pH et la viscosité ont également été mesurés au cours du temps. La stabilité microbiologique a également été évaluée conformément à la pharmacopée.

Résultats

Une formulation de sirop de morphine à 1mg/mL a été développée en utilisant des matières premières facilement disponibles en côte d’Ivoire : saccharose et eau minérale disponible en grande distribution, glycérol et acide citrique. Trois lots indépendants ont été testés. A l’abri de la lumière, à 4°C, le sirop était stable pendant 120 jours, et à 25°C et 40°C pendant au moins 30 jours (variation de concentration, pH et viscosité < à 5%). Aucun produit de dégradation n’est apparu quelle que soit la condition testée. D’un point de vue microbiologique, les 3 lots étaient conformes à la pharmacopée européenne.

Discussion/Conclusion

Cette formulation et cette étude de stabilité constituent une première étape à l’amélioration de la prise en charge de la douleur dans le service d’Oncologie pédiatrique du CHU de Treichville. Une étude de coût permettra d’évaluer l’impact positif de son usage sur la charge financière qui doit être assurée par les parents des enfants suivis dans le service.



E-Poster