Auteurs

Perez Thomas* (Oncopharma, CHU Timone, Marseille, France) | Abbes Melissa (Oncopharma, CHU Timone, Marseille, France) | Di Mascio Thomas (Oncopharma, CHU Timone, Marseille, France) | Florestano Victoria (Oncopharma, CHU Timone, Marseille, France) | Du Repaire Théau (Oncopharma, CHU Timone, Marseille, France) | Gauthier-villano Laurence (Oncopharma, CHU Timone, Marseille, France) | Pourroy Bertrand (Oncopharma, CHU Timone, Marseille, France)

Présenté par: Perez Thomas




Introduction : La pratique de la pharmacie oncologique est soumise à une réglementation pharmaceutique détaillée. Cependant, il subsiste de nombreuses interprétations et interrogations. Les recommandations, portées par la Société Française de Pharmacie Oncologique (SFPO), ont pour objectif d’éclairer et d’orienter les choix des pharmaciens impliqués dans cette discipline. Dans ce travail, nous avons confronté nos procédures et organisation interne avec les nouvelles recommandations de la société savante adaptées à l’évolution des pratiques et aux spécificités des unités de productions produisant plus de 40 000 poches par an.

Matériels et méthodes : A partir des recommandations émises, nous avons réalisé une grille d’audit reprenant les 29 recommandations. Certaines recommandations ont été déclinées en plusieurs items (comme par exemple la recommandation 14 en 3 items (1/Un pharmacien praticien titulaire est responsable de l’unité, 2/Un temps opérationnel minimum est dédié à cette activité, 3/Un pharmacien thésé est présent en permanence) afin d’être plus concrète. Au total 51 items ont été retenus. Concernant les items relatifs aux effectifs, les feuilles de calcul fournies par la SFPO ont été utilisées. Un taux de conformité global et un taux de conformité par recommandation ont été obtenus. Les points non conformes ont été discutés.De plus les non conformités relevées lors de notre dernier audit ont été réévalués dans un processus d’amélioration continue de la qualité.

Résultats : Nos résultats montrent un taux de conformité global de 37 sur 51 items testés et 15 des 29 recommandations sont entièrement satisfaites. Les points non conformes concernent les équipements et infrastructures (i.e.surface insuffisante, 2 CTA indépendantes). De même, 4 non conformités présentes lors de notre dernier audit (recommandations version 1, octobre 2013) sont toujours présentes, non imposée par la réglementation et/ou demandant des investissements (i.e. absence d’équipement analytique, non interfaçage des logiciels). En revanche nos points forts concernent une ressource en personnels médicaux et non médicaux satisfaisante ainsi qu’une prise en charge adéquate des patients.

Discussion/Conclusion : Les nouvelles recommandations font apparaitre une nouvelle non-conformité en lien avec notre augmentation d’activité depuis 2013 (+19%). Elle concerne la notamment la superficie de notre unité ainsi que l’absence d’une 2èmeCTA indépendante. Ces recommandations nous permettent cependant d’améliorer notre système qualité, et en outre, de justifier et d’appuyer nos demandes d’équipement ultérieures en renouvellement de matériels, automates de dosage et interfaces informatiques. Par ailleurs, elles nous ont d’ores et déjà permis de maintenir un effectif personnel suffisant et nécessaire pour accomplir nos missions.



E-Poster