Auteurs

Calas Colombe* (Hôpital Edouard Herriot HCL) | Dubuisson Marine (Hôpital Edouard Herriot HCL) | Gervais Frédéric (Hôpital Edouard Herriot HCL) | Chatain Charlotte (Hôpital Edouard Herriot HCL) | Walter Thomas (Hôpital Edouard Herriot HCL) | Pivot Christine (Hôpital Edouard Herriot HCL)

Présenté par: Calas Colombe




  • Introduction

Les entretiens pharmaceutiques ont pour but d’améliorer la prise en charge médicamenteuse des patients. L’objectif de cette étude est d'évaluer la satisfaction des patients concernant ces entretiens lors de leur venue en une unité de jour d’oncologie digestive.

  • Matériels et méthodes

Lors de leur première cure de chimiothérapie injectable, les patients bénéficient d’un entretien pharmaceutique réalisé par un étudiant, un interne en pharmacie ou un pharmacien. Au cours de cet entretien, les effets indésirables (EI) potentiels ainsi que les traitements de support en regard sont expliqués à l’aide d’une plaquette d’information spécifique au protocole administré. D’autre part, un bilan médicamenteux est réalisé afin de s’assurer de l’absence d’interactions, de la bonne compréhension des traitements et de l’adhésion thérapeutique. Les patients sont sensibilisés à l’utilisation des thérapies complémentaires et aux risques d’interactions médicamenteuses. Le second entretien, lors de la troisième ou quatrième cure, mené par un interne ou un pharmacien, permet un suivi du patient sur la gestion des EI et d’apporter des réponses aux éventuelles questions. Un questionnaire de satisfaction (échelle de Likert) comprenant trois parties (l’organisation, le contenu des entretiens, l’opinion générale) leur est remis à la fin.

  • Résultats

De novembre 2018 à juin 2019, 98 patients ont été vu par un membre de l’équipe pharmaceutique (54,1% d'hommes, âge moyen de 63 ans [31-86]). Parmi eux, 45 ont bénéficié d’un second entretien et 20 ont répondu au questionnaire sur les 25 l’ayant reçu. La totalité des patients estime que la durée et le moment de l’entretien (lors de l’administration des chimiothérapies) ainsi que le délai entre les deux entretiens étaient adaptés excepté un patient qui juge la durée trop courte. Sur les 20 patients, 14 sont tout à fait d’accord et 6 plutôt d’accord sur le fait que les entretiens leur ont permis de mieux connaître et de mieux réagir à la survenue d’EI avec un support d’information utile et clair. Les entretiens ont permis de répondre aux questions sur les traitements de support pour la totalité des patients (16 tout à fait d’accord, 4 plutôt d’accord). De plus, ils considèrent tous avoir été sensibilisé par le pharmacien à l’utilisation des médecines alternatives complémentaires et aux risques potentiels d’interactions médicamenteuses (11 tout à fait d’accord, 9 plutôt d’accord). En effet, 13 patients ont recours à ce type de traitement. Globalement, 18 sont très satisfaits des entretiens et 16 sont très satisfaits du bénéfice apporté.

  • Discussion/Conclusion

L’ensemble des patients est satisfait d’avoir bénéficié d’entretiens pharmaceutiques même si la question du biais de sympathie peut être posée. Ces entretiens viennent compléter les informations données par les autres professionnels de santé avec une expertise pharmaceutique supplémentaire et enrichir la multidisciplinarité. A terme, l’objectif sera de renforcer également le lien hôpital-ville.



E-Poster