Auteurs

Vangheluwe Edouard* (Service de Pharmacie, Hôpital St Vincent de Paul - GHICL, Lille (France)) | Cathelineau Fanny (Service de Pharmacie, Hôpital St Vincent de Paul - GHICL, Lille (France)) | Giraud Jean (Service de Pharmacie, Hôpital St Vincent de Paul - GHICL, Lille (France)) | Trivier Jean-marc (Service de Pharmacie, Hôpital St Vincent de Paul - GHICL, Lille (France)) | Pingaud Céline (Service de Pharmacie, Hôpital St Vincent de Paul - GHICL, Lille (France))

Présenté par: Vangheluwe Edouard




Introduction

Suite au développement des chimiothérapies orales, de nombreux  établissements de santé ont mis en place des consultations pharmaceutiques de primo-prescription (CPP) pour accompagner et améliorer l’observance thérapeutique des patients. Cependant, il est parfois difficile d’établir des indicateurs pertinents pour le suivi des patients. L’objectif de ce travail est d’élaborer un Score Patient permettant à la fois l’évaluation des connaissances et le suivi des patients sous chimiothérapie orale.

Matériels et Méthodes

Une grille d’évaluation à 10 items a été élaborée en concertation avec les onco-hématologues. Elle a été mise en pratique, durant 8 mois, sur des patients atteints de myélome multiple, sous chimiothérapie orale, ayant bénéficié d’une CPP. Les items correspondent aux notions qui ont été jugées importantes à acquérir par le patient. Ils reprennent notamment : la perception du patient vis-à-vis de la voie orale, la maîtrise des modalités de prise, la conduite à tenir en cas d’oubli et en cas de vomissements, la connaissance et la gestion des effets indésirables ainsi que les signes d’alerte nécessitant de contacter le médecin, les interactions avec certains médicaments ou plantes et enfin les aliments à éviter. A chaque item, le pharmacien cochait la case « acquis » ou « non acquis » permettant d’établir un Score Patient sur 14 points. Un Score Patient, 1 mois après, était également réalisé. Un score ≥ 11 était synonyme d’une bonne connaissance du patient sur son traitement. A l’inverse, un score < 11 nécessitait la réalisation d’un entretien pharmaceutique et la mise en place d’un suivi particulier.

Résultats

34 patients ont bénéficié d’une CPP. Le Score Patient moyen, à la fin de la CPP, était de 12,8/14 et 31 patients (91,2%) avaient un score ≥ 11. La quasi-totalité des items étaient acquis : les modalités de prise (97,1%), la conduite à tenir en cas d’oubli et en cas de vomissements (88,2%), les signes d’alerte nécessitant un appel au médecin (88,2%) et la possibilité d’interaction avec certains médicaments ou certaines plantes (82,4%). Seule la connaissance des principaux effets indésirables restaient à approfondir pour la moitié d’entre eux (50%). 1 mois après la CPP, le Score Patient moyen était de 12,8/14. Environ un quart des patients (23,1%) avaient un score < 11 et ont été revus en entretien.

Discussion / Conclusion

Il est indispensable de s’assurer de la bonne connaissance des patients sur leur traitement à la fin de la consultation pharmaceutique mais également à long terme. L’élaboration d’une grille d’évaluation avec des items pertinents permettant la réalisation d’un Score Patient est une solution pour réaliser un suivi efficace des patients. Le pharmacien a un rôle capital à jouer dans l’exploration des effets indésirables rencontrés par les patients ainsi que sur le rappel des conduites à tenir, souvent méconnus.



E-Poster