Auteurs

Masson Florine (Service Pharmacie, Hôpital de Mercy, CHR de Metz-Thionville, Metz, France) | Noirez Véronique (Service Pharmacie, Hôpital de Mercy, CHR de Metz-Thionville, Metz, France) | Rondelot Gregory (Service Pharmacie, Hôpital de Mercy, CHR de Metz-Thionville, Metz, France)

Présenté par: Masson Florine




  • Introduction

Connexin®, développée par Advanced Schema et Roche, est une plateforme web de communication entre professionnels de santé (PS), pour favoriser le lien ville/hôpital autour de traitements comme les anticancéreux oraux (AO). Ils échangent via des notifications sur trois thématiques : l’observance thérapeutique, la tolérance du traitement et les interactions médicamenteuses. Les services d’onco-hématologie et de pharmacie de l’hôpital de Mercy (CHR de Metz-Thionville) ont accepté de tester l’outil pendant un an. L’objectif est d’évaluer si Connexin® répond aux attentes des professionnels et permet une meilleure coordination ville/hôpital.

  • Matériels et méthodes

L’URPS Pharmaciens Grand Est a encouragé les pharmaciens d’officine de la région à s’inscrire dans Connexin® lors d’une réunion de lancement régionale et par l’envoi itératif d’e-mails. Les oncologues et hématologues étaient très intéressés par l’outil. Une réunion a permis d’expliquer les modalités d’inscription et de définir une organisation. Les patients vus en entretien pharmaceutique de primoprescription à l’hôpital et donnant leur accord, étaient inscrits dans Connexin®

  • Résultats

Après une expérimentation de septembre 2017 à septembre 2018, le bilan quantitatif est : 6 médecins spécialistes inscrits (3 oncologues, 3 hématologues), 70 pharmaciens d’officine inscrits (7 avaient un patient suivi au CHR), 66 patients inscrits, 3 notifications reçues au CHR (2 de tolérance et 1 d’observance).

Les avantages identifiés sont : la sécurité, la facilité d’utilisation et la pertinence des thèmes de notifications. Les principaux inconvénients sont : l’inscription fastidieuse des PS, l’absence de grades pour les effets indésirables et l’absence de texte libre pour compléter les notifications.

  • Discussion/Conclusion

Le nombre de notifications relevées est faible. La période d’étude s’est avérée insuffisante pour apparier suffisamment de binômes pharmacien/patient inscrits et pour que l’utilisation de Connexin® soit ancrée dans la pratique officinale. Le nombre important de pharmaciens inscrits témoigne de l’intérêt des professionnels pour un lien ville/hôpitaL, alors que seulement 10% d’entre eux avaient déjà un patient suivi au CHR. Les professionnels hospitaliers reconnaissent que le pharmacien est un PS de choix pour le suivi des AO. Ils estiment que les données renseignées dans Connexin® ne sont pas assez précises pour prendre une décision sans devoir recontacter le patient ou le pharmacien : absence de gain de temps. L’utilisation de Connexin® est aujourd’hui suspendue. Une structure de coordination avec une IDE formée à l’identification et à la gestion des effets indésirables, est une organisation attendue. Une alternative serait le déploiement d’un outil connecté basé sur des algorithmes, qui indiquerait au patient la conduite à tenir en fonction de l’effet indésirable décrit. De nombreux outils ou plateformes web ont été développés depuis notre expérimentation.

 



E-Poster