Auteurs

Hiver Quentin* (Pharmacie CHU de Lille) | Levenbruck Chloé (Pharmacie CHU de Lille) | Courtin Justin (Pharmacie CHU de Lille) | Pinturaud Marine (Pharmacie CHU de Lille) | Vasseur Michèle (Pharmacie CHU de Lille) | Odou Pascal (Pharmacie CHU de Lille)

Présenté par: Hiver Quentin




Introduction

Le 5-FU est administré en continu sur 48h dans des protocoles d'onco-gastroentérologie. Sur l'année 2018, 2087 préparations de 5-FU pour administration continue ont été réalisées dans notre centre. Après évaluation initiale par les infirmières et les patients, un nouveau DM, constitué d’une poche contenant le produit reliée à une pompe portable, est en place Depuis mars 2017, en hôpital de jour (HDJ) d'oncologie, permettant le retour à domicile des patients.

Après 2 ans, nous souhaitons l'évaluer en termes de satisfaction des équipes et de matériovigilance, afin d’optimiser et sécuriser le circuit et la prise en charge des patients.

Matériel & Méthode

Trois questionnaires de satisfaction ont été élaborés et validés en interne. Un questionnaire "préparateurs" comprenant 8 critères (Encombrement, pelabilité, remplissage, facilité et sécurité de manipulation, remplissage du dispositif…) notés selon une échelle de Likert de 1 (non satisfait) à 5 (très satisfait), un pour les infirmières (IDE) du service d'HDJ et un pour les IDE du domicile comprenant tous deux 9 critères (notés 0 : négatif ou 1 : positif) (Maniabilité, déconnexion, fixation au patient, alarmes, respect du temps d’administration…). Cette évaluation a été mise en regard d’une évaluation identique, réalisée à l’instauration du nouveau DM, le comparant à l’ancien (diffuseur portable).

Un relevé des matériovigilances déclarées depuis la mise en place a été réalisé.

Résultats

7 questionnaires "préparateurs" ont été complétés (note moyenne 30,8/40). Les points forts sont la manipulation du DM (4,1/5), la pelabilité de l'emballage (3,9/5), ainsi que l'encombrement et la sécurité de manipulation (3,7/5). A contrario, le remplissage du DM reste un point négatif (3,1/5) malgré une force d’injection moindre nécessaire pour le remplissage par rapport au précédent DM.

La satisfaction globale s'élève à 71% (66,3% à l'instauration). L'ensemble des préparateurs le préfère à l'ancien.

5 questionnaires IDE ont été complétés (note moyenne 7,4/9). La maniabilité, la connexion et fixation au patient sont jugés satisfaisants (100%).

19 questionnaires d’IDE du domicile ont été recueillis (note moyenne 7,8/8), satisfaction globale à 4,58/5. Le point fort est la durée d’administration respectée. Le point faible relevé par 5 IDE est le retour de la pompe portable (par courrier, imposant à l’IDE une organisation spécifique de sa tournée).

6 cas de matériovigilance ont été rapportés dont 5 impactant les patients (administration partielle, exposition cutanée au 5-FU) par plicature de la tubulure (clamp suspecté).

Conclusion/discussion

Le DM relié à la pompe est préféré au diffuseur par l’ensemble des utilisateurs. Il permet un contrôle analytique, non réalisable avec l'ancien. Le délai de mise à disposition des chimiothérapies n’est pas impacté par ce contrôle selon les IDE.

Côté administration des chimiothérapies, aucune remontée négative ne nous est parvenue par les prestataires évoluant aux domiciles.

Après analyse des matériovigilances et étude des causes de déclarations, une resensibilisation des IDE à la manipulation du dispositif a été réalisée.



E-Poster