Auteurs

Clarenne Justine* (Pharmacie, CHU Robert Debré, Reims, France) | Boulanger Coralie (Pharmacie, CHU Robert Debré, Reims, France) | Slimano Florian (Pharmacie, CHU Robert Debré, Reims, France) | Maréchal Antonin (Pharmacie, CHU Robert Debré, Reims, France) | Hettler Dominique (Pharmacie, CHU Robert Debré, Reims, France)

Présenté par: Clarenne Justine




Introduction

L’autorisation de mise sur le marché du nivolumab, une immunothérapie utilisée dans le traitement du mélanome métastatique (MM) ou du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC), a été modifiée en 2018 depuis un schéma bimensuel adapté au poids (3 mg/kg) à des doses fixes de 240 mg (toutes les 2 semaines) ou à 480 mg (toutes les 4 semaines, uniquement pour MM). Ceci suggère un poids corporel moyen de 80 kg. L'objectif de cette étude est d'évaluer le surcoût par patient et par année pour l’Assurance maladie de ce nouveau schéma dans un centre hospitalier universitaire (CHU).

 

Matériel et méthode

Etude rétrospective d'impact budgétaire dans un  CHU sur 3 ans (2016-2018) incluant tous les patients traités par nivolumab dans le cadre d'un MM ou d’un CBNPC. Ont été recueillis pour chaque indication : le nombre de patient, le poids moyen, le nombre de cycles moyen, le nombre de préparations de nivolumab par année. Le coût d'une hospitalisation de jour (HDJ) a également  été pris en compte lors du calcul du prix des cycles.

Résultats

Pour le mélanome, n=37 patients ont été inclus (âge moyen : 63 ans [29-92]) avec un poids moyen de 71 kg [47-116] et un nombre de cycle moyen de 6 [1-27]. Le prix d'un cycle pour le schéma à 3 mg/kg/2 semaines est de 2599,83 €. Le passage à une dose fixe de 240 mg/2 semaines ou 480 mg/4 semaines est associé respectivement à  une augmentation de 10,7% et de 3,2%. Le surcoût par patient est respectivement de 1 678,32€ et 498,87€. En 3 ans, le nombre de préparations de nivolumab a doublé, induisant un surcoût total respectivement de 113 566,32€ et de 33 756,87€ pour les schémas à 240 mg et 480 mg en 2018.

Concernant le CBPNC, 61 patients ont été inclus (âge moyen : 63 ans [33-82]), avec un poids moyen de 69 kg [40-115] et un nombre de cycle moyen de 6 [1-35]. Le prix d'un cycle pour le schéma à 3 mg/kg/2 semaines est de 2 144,5 €. Le passage à une dose fixe de 240 mg/2 semaines engendre une augmentation de 15,9% par poche et un surcoût par patient de 2 051,3€. En 3 ans, le nombre de poches a presque triplé, engendrant un surcoût de 11 7264,84€ en 2018 contre 43 418,76€ en 2016.

Discussion/Conclusion

Dans notre cohorte, le poids retrouvé chez les différents patients est en moyenne inférieur de 10 kg au poids moyen de référence des doses fixes, expliquant le surcoût associé par patient. L’augmentation du nombre de patients traités par immunothérapie induit une augmentation du surcoût sur 3 ans. Pour le schéma de 480 mg/4 semaines, le surcoût est partiellement compensé par la réduction de moitié du nombre d’HDJ.



E-Poster