Auteurs

Nisse Yann-eric* (Pharmacie, CHRU de Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy, France) | Vigneron Jean* (Pharmacie, CHRU de Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy, France) | Beiler Benoit (Pharmacie, CHRU de Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy, France) | D'huart Elise (Pharmacie, CHRU de Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy, France) | Lider Pauline (Pharmacie, CHRU de Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy, France) | Demoré Béatrice (Pharmacie, CHRU de Nancy, Vandoeuvre-lès-Nancy, France)

Présenté par: Nisse Yann-ericVigneron Jean




Introduction :

Les données du fabriquant limitent la stabilité d’une solution de dactinomycine à 10 µg/mL à 10 heures dans des poches en polychlorure de vinyle ou des flacons en verre à température ambiante dans de l’eau pour préparation injectable (EPPI) ou du glucose 5% (G5%). L’administration est réalisée en injection intraveineuse directe dans un volume final de 10 mL. Selon les indications, les concentrations administrées peuvent varier de 15 à 200 µg/mL. A l’heure actuelle, aucune donnée de stabilité de la solution reconstituée à 500 µg/mL ou des solutions diluées entre 15 et 200 µg/mL n’est disponible.

Objectifs :

Etudier la stabilité de la dactinomycine : 1) reconstituée à 500 µg/mL avec de l’EPPI et conservée entre 2-8°C; 2) diluée à 15 µg/mL et 200 µg/mL avec du G5% en seringue polypropylène, à l’abri de la lumière, à 20-25°C et à 2-8°C.

Matériel et méthode :

La stabilité chimique a été étudiée à J0, J1, J3 et J6 par chromatographie liquide haute performance couplée à un détecteur à barrette de diode, à 436 nm. La méthode a été validée selon les normes de l’International Conference on Harmonisation Q2(R1). Un flacon de dactinomycine a été reconstitué avec 1,1 mL d’EPPI puis conservé entre 2-8°C. Deux seringues de dactinomycine aux deux concentrations testées (15 et 200 µg/mL) ont été préparées dans du G5%. A chaque temps d’analyse, trois échantillons pour chaque condition étudiée ont été préparés et analysés. La stabilité physique a été évaluée par un examen visuel.

Résultats :

La solution de dactinomycine reconstituée à 500 µg/mL conserve plus de 90% de la concentration initiale pendant 6 jours entre 2-8°C. Les solutions de dactinomycine diluées dans du G5% à 15 µg/mL conservent jusqu’à 90% de la concentration initiale pendant 3 jours à 2-8°C et à 20-25°C. A 200 µg/mL, les solutions conservent jusqu’à 90% de la concentration initiale pendant 3 jours entre 2-8°C et pendant 24 heures à température ambiante.

Aucun produit de dégradation n’est mis en évidence sur les chromatogrammes pour les conditions testées. Aucun précipité n’a été observé durant les études.

Discussion/conclusion :

L’utilisation de seringues ambrées de 50 mL n’a pas permis de visualiser d’éventuels changements de couleurs. Les faibles volumes utilisés n’ont pas permis la réalisation d’une étude subvisuelle et la mesure des valeurs de pH.

Les solutions reconstituées de dactinomycine à 500 µg/mL sont stables pendant 6 jours entre 2-8°C. La stabilité des solutions diluées à 15 µg/mL dans du G5% est limitée à 3 jours entre 2-8°C ou 20-25°C. Pour les solutions à 200 µg/mL, la stabilité de la dactinomycine est limitée à 3 jours entre 2-8°C et à 24 heures à température ambiante. Ces résultats permettent d’apporter des nouvelles données de stabilité.



E-Poster