Auteurs

Hinterlang Mélanie* (Institut Gustave Roussy, Villejuif, France)

Présenté par: Hinterlang Mélanie




  1. HINTERLANG1, A. GENDRON1, T. FLEURY1, A. RIEUTORD1, M. ANNEREAU1

Institut Gustave Roussy, Département de pharmacie, 94805 Villejuif, France

 

INTRODUCTION

L’imatinib est utilisé aujourd’hui dans plusieurs pathologies pédiatriques, telle que  les leucémies aigües lymphoblastiques Phi + (340 mg/m2) ou les neurofibromes plexiformes (essais cliniques de phase II en cours). Seuls des comprimés de 100 et 400mg sont disponibles et ne permettent pas un ajustement de dose approprié en pédiatrie. La nécessité de développer une forme buvable d’imatinib à l’Institut Gustave Roussy est apparue suite à la demande des services de pédiatries afin de traiter des fibromatoses agressives (ou tumeurs desmoides) à des doses de 340mg/m2. L’objectif de ce travail a été de développer une forme buvable d’imatinib compatible avec les posologies pédiatriques.

 

MATERIEL ET METHODES

Les formes buvables ont été préparées à partir des comprimés d’imatinib, GLIVEC® et d’excipients approuvés pour la pédiatrie. La méthode analytique utilise une chaine CLHP Agilent, une colonne eclipse phase inverse XDB-C18 5µm, 4.6 x 150mm, une phase mobile comprenant un tampon et du methanol (41:59) ainsi qu’un détecteur UV à barrette de diodes.

Un suivi des teneurs, des produits de dégradations, du pH et de l’osmolarité a été réalisé lors de l’étude de stabilité.  Les tests de dégradation forcée ont été réalisés selon les ICH (International Council for Harmonisation) guidelines Q1A. Une étude microbiologique de J1 à J30 vient compléter ces données.

Une comparaison entre suspension et solution a été effectuée. Un cut off à 90% ainsi que l’absence d’apparition de produit de dégradation a été fixé pour la stabilité.

 

RESULTATS ET DISCUSSION

Une suspension (40mg/mL) et une solution (30mg/mL) ont été réalisées. Les deux préparations ont une teneur > 90% à J30. Néanmoins, la stabilité de la solution est plus importante : à J30, elle est > 95% au frigo et à l’abri de la lumière contre à peine 90% pour la suspension. Une élévation du pH est présente uniquement dans la suspension en adéquation avec la perte de teneur. L’osmolarité reste stable dans le temps et l’étude microbiologique de la solution est validée.

Le principal avantage du développement de cette solution, en plus de sembler plus stable, est l’affranchissement de la ré-homogénéisation avant prélèvement et le meilleur contrôle des doses administrées.

 

CONCLUSION

Le développement de cette solution d’imatinib permet une adaptation pédiatrique des doses ainsi qu’une sécurisation de la quantité administrée. La méthode analytique développée pourrait être étendue à d’autres inhibiteurs de tyrosine kinase et permettre le développement de solutions utilisables en pédiatrie lorsqu’aucune alternative n’est possible.



E-Poster