Auteurs

Giordan Quentin* (Service de Pharmacie, CHRU de Nancy Brabois, 54500 Vandoeuvre-les-Nancy, France) | Lider Pauline (Service de Pharmacie, CHRU de Nancy Brabois, 54500 Vandoeuvre-les-Nancy, France) | Vigneron Jean (Service de Pharmacie, CHRU de Nancy Brabois, 54500 Vandoeuvre-les-Nancy, France) | Demoré Béatrice (Université de Lorraine, APEMAC, Service de Pharmacie, CHRU de Nancy Brabois, 54500 Vandoeuvre-les-Nancy, France)

Présenté par: Giordan Quentin




Votre résumé doit être structuré de la manière suivante :

  • Introduction: Les services de soins utilisent différentes pompes et perfuseurs. Afin d’harmoniser la production des poches de chimiothérapie selon les Bonnes Pratiques de Préparation, les services disposent d’un adaptateur universel, permettant de délivrer des poches sans perfuseur. Ce raccord luer lock mâle clos relie une tubulure à une poche possédant un embout luer lock femelle. Sécurisant l’administration, ce dispositif médical (DM) limite le risque cytotoxique et permet le rinçage des tubulures pour une administration totale de la chimiothérapie au patient par vissage/dévissage. L'objectif de ce travail réside en un audit des pratiques d’administration des poches de chimiothérapie intégrant ce DM.
  • Matériels et méthodes: La grille de recueil a été structurée selon trois documents ayant servi de référentiel d’audit : la procédure interne des modalités d’administration des chimiothérapies, les recommandations de l’équipe opérationnelle d’hygiène (EOH) et les fiches techniques du DM.
  • Résultats: Trente-neuf observations ont été réalisées, sur une période de 23 jours. La conformité globale est de 76%. L’utilisation du DM est conforme à 95%. La connexion de l’adaptateur au perfuseur représente 92% des non conformités (NC) et le principe de vissage/dévissage représente 8% des NC. L’hygiène est conforme dans 63% des cas. La répartition des NC relatives à la désinfection du dispositif, des robinets de perfusion, des mains et à l’usage approprié des gants est respectivement de 34%, 27%, 22% et 17%. Dans 70% des cas, la procédure interne d’administration est respectée. Les 30% de NC correspondent au non-port du gilet de sécurité, à l’élimination non immédiate des déchets et au remplissage incorrect de la chambre compte-goutte dont la répartition est respectivement de 31%, 29% et 26%.
  • Discussion/Conclusion: La conformité relative à l’utilisation du DM révèle sa bonne intégration aux pratiques d’administration. Il facilite également le rinçage des tubulures. Toutefois, des mesures correctives ont été menées : formations et rediffusion des fiches techniques et des procédures d’utilisation de l’adaptateur via les cadres de santé. En revanche, l’hygiène présente un taux de non-conformité important. Des formations relatives à l’utilisation des gants à usage unique, à la désinfection des mains et l’utilisation des antiseptiques seront menées par l’EOH. Un deuxième audit sera réalisé afin de valider l’assimilation de ces mesures correctives par l’équipe soignante.


E-Poster